Skip links

La gestion de patrimoine : un levier pour diversifier son activité

Illustration article gestion de patrimoine
Créée par rawpixel - Freepik

La mission gestion de patrimoine s’impose de plus en plus parmi les prestations proposées dans les cabinets d’expertise comptable. Le CSOEC révélait d’ailleurs, dans la restitution de son enquête menée en Avril 2021, que 44% des experts-comptables interrogés réalisent des missions de gestion de patrimoine, qu’elles soient partiellement ou totalement internalisées.

L’intérêt grandissant pour cette nouvelle mission s’explique en partie par les besoins des dirigeants. Dans une enquête menée en 2016, le CSOEC posait aux entreprises la question suivante : « Selon vous, quelles sont les prestations qu’un cabinet d’expertise comptable devrait proposer (que vous en ayez actuellement besoin ou non) ? ». La réponse « Des conseils pour gérer votre patrimoine » était la 3e réponse la plus citée par les experts-comptables, derrière « l’aide à la gestion », et devant « la gestion de votre trésorerie ».

La pratique de cette mission semble devenir incontournable pour les cabinets, et pour cause : les problématiques patrimoniales exposées par un dirigeant sont souvent étroitement liées aux prestations de conseils traditionnellement proposées par l’expert-comptable.

Une mission à forte valeur ajoutée pour l’expert-comptable…

Grâce à sa position de conseiller privilégié des dirigeants d’entreprises, l’expert-comptable possède souvent une vision globale et historique de la situation de son client, tant sur le plan personnel que professionnel. Il peut alors proposer et développer cette mission au sein de son cabinet en toute légitimité, et accompagner ses clients dans la protection et l’optimisation de leur patrimoine présent et futur.

Pour l’expert-comptable, être en capacité de proposer cette mission est une réelle opportunité pour développer sa clientèle. Il s’agit d’instaurer une relation de confiance, qui permettra au fil des prestations de fidéliser les chefs d’entreprise, qui choisiront de rester client du cabinet même après leur départ à la retraite.

La mission de gestion patrimoniale se présente alors comme un axe de diversification pour les experts-comptables souhaitant élargir le périmètre de leurs missions. Si elle est convenablement développée et structurée, elle peut même devenir une force, autrement dit un avantage concurrentiel face aux nombreux cabinets qui jusque-là proposaient des prestations similaires.

… Qui nécessite toutefois quelques ressources et outils.

Comme le souligne la restitution de l’enquête menée par le CSOEC en avril 2021, la profession exprime de forts besoins en matière de formation pour cette mission pluridisciplinaire. En effet, seuls 18% des répondants affirment avoir suivi un parcours de formation en gestion de patrimoine, quand 83% se disent prêts à être formés à ce domaine.

Des solutions existent pour pallier ce manque de connaissances et se former : des organismes publics comme les universités, ou privés tels que Francis Lefebvre Formation, et certaines écoles, proposent aux professionnels des formations diplômantes, allant de l’initiation à l’expertise.

Pour les experts-comptables déjà initiés à cette mission, il est aussi possible de se rapprocher du club de leur région, dédié à la gestion de patrimoine, pour les experts-comptables. Ces clubs permettent à leurs adhérents de garder un lien avec la pratique de la mission, tout en actualisant leurs connaissances et en échangeant avec des confrères sur le sujet de la gestion patrimoniale en cabinet. (SIC Mag N°406 Juillet-Août 2021, p.22-25)

Enfin, pour une pratique plus confortable de la mission, il est nécessaire de disposer des ressources documentaires parfaitement à jour et des outils adaptés. De plus en plus de logiciels, pensés pour les experts-comptables, s’affirment sur le marché de la mission de gestion patrimoniale en cabinet. C’est le cas par exemple d’e-Dixit, développé par les Éditions Francis Lefebvre, qui constitue avec la nouvelle mission Gestion de patrimoine de INNEO Cabinet comptable, un socle solide pour réaliser sa prestation.

A noter que d’autres choisiront de sous-traiter leurs dossiers à des confrères ou d’embaucher un collaborateur ayant une formation spécifique…

Face à l’automatisation croissante des missions autrefois majoritaires de l’expert-comptable, celui-ci se retrouve aujourd’hui en quête de missions créatrices de valeur pour son cabinet. Alors que la mission de gestion patrimoniale s’impose progressivement dans la profession comptable, ses avantages pour le cabinet sont nombreux, bien qu’elle présente quelques freins.

En effet, lorsqu’elle est convenablement structurée et développée, elle peut devenir un atout majeur du développement du cabinet. Se former à cette nouvelle mission, structurer son offre et disposer des bons outils, c’est l’assurance de pouvoir facturer à sa juste valeur une prestation de conseil qui facilitera le développement et la fidélisation du portefeuille client du cabinet.

– Article par Lisa Vigner